f0fyf

f0fyf

lundi 20 novembre 2017

Décodage Tetra sous linux avec Telive


Le mode tétra ( ou Terrestrial Trunked Radio ) est un protocole de communication numérique dont l'ETSI a conçu la norme afin de l'harmoniser sur le plan européen. Le Tétra utilise le mode TDMA : 4 canaux multiplexés espacés de 25Khz à faible débit pour de la communication point à point ou point à multipoints. Ce mode peut-être crypté ou non. La méthode qui suit,concerne pour l'instant, les modes non cryptés. 
Pour trouver une emission tétra, il suffit de scanner entre 426 - 430.0 Mhz, 915- 921 Mhz, 460 - 470 Mhz. Contrairement à d'autres modes, le tétra envoie un signal permanent donc facile à trouver.

mercredi 25 octobre 2017

MAJ Xastir et map OSM

Comme beaucoup l'ont remarqué, les cartes de type OSM ou GEO ont totalement disparues de la dernière version de Xastir, à savoir, la 2.0.9
Certains sont revenus alors à une version précédente, d'autres ont testé d'autres applications ( YAAC.... ). En cherchant un peu sur le net et également en farfouillant dans xastir, il se trouve que certaines librairies sont devenues obsolètes et certains liens non renouvelés et notamment, tout ce qui concerne GraphicsMagick et ses librairies. Voici donc une petite méthode afin de pallier à ce problème :
Tout d'abord, il faut récupérer les sources GraphicsMagick en allant sur : 
http://www.graphicsmagick.org/ et en choisissant la dernière version stable ( la 1.3.26 à l'heure où j'écris ces lignes ).
Une fois récupéré, on ouvre une fenêtre terminal là où se trouve notre fichier téléchargé et on tape : 

$ tar -xzvf GraphicsMagick-1.3.26.tar.xz
$ cd GraphicsMagick-1.3.26
$ ./configure -with-quantum-depth=16 -enable-shared
$ make
$ sudo make install
$ sudo ldconfig

Ensuite, il faut se rendre dans le répertoire depuis lequel Xastir a été installé, si vous l'avez gardé sinon, il faut récupérer à nouveau les sources. NE SUPPRIMEZ PAS LA VERSION DE XASTIR INSTALLE AFIN DE RETROUVER VOTRE CONFIGURATION INTACTE

( Pour ceux qui n'ont plus les sources : 
$ cd Xastir
)

$ mkdir build && cd build
$ ../configure               #attention au ../ devant configure
$ make
$ sudo make install
$ sudo ldconfig

Vous retrouverez alors vos cartes OSM et GEO dans le menu choix des cartes :) 







samedi 23 septembre 2017

Journée Satellite et Hyperfréquence chez F8KCF

Les Radioamateurs de Haute-Savoie - REF74 et le Radio Club F8KCF -MJC Annemasse  organisent le Samedi 11 Novembre 2017 une  Journée Technique sur le thème :

Télécommunication  par Satellite Amateur et Journée Hyperfréquence
MJC  Annemasse - Romagny
Place Jean Monnet   74100 Annemasse

Tous les détails de cette journée sont disponibles sur le site http://f8kcf.net  et http://ref74.r-e-f.org
Contact : conference@f5djl.fr


mardi 5 septembre 2017

Réception AIS des navires en route

 
Il existe un moyen très efficace de suivre le mouvement des navires en mer, des péniches sur des fleuves ou de ferry à travers de grands lac ( tel que le lac Léman ) avec son petit rtl_sdr en écoutant les balises AIS. 
L'Automatic Identification System utilise 2 fréquences identiques dans le monde entier, en VHF, à savoir 161.975 Mhz et 162.025 Mhz en GMSK/9600 bauds.
Pour commencer, il faudra installer MySql si l'on veut profiter pleinement de toutes les possibilitées du programme :
>  sudo apt-get install mysql-client libmysqlclient-dev
Ensuite, il faudra récupérér GnuAIS, qui comme son nom l'indique, utilise les ressources GnuRadio :
> git clone https://github.com/rubund/gnuais.git

mardi 15 août 2017

ADS-B et Xastir

Depuis plusieurs jours, je me bats avec des lignes de code afin de pouvoir envoyer des trames reçues avec mon stick rtlsdr sur des cartes "libres" de type OpenStreetMap. Seulement, mes avions s'affichent mais ne bougent pas et l'application plante au bout de quelques minutes. J'avais entendu parler d'un moyen de récupérer un fichier kml (google earth) et de l'exporter sur xastir mais au final, c'est un petit script de rien du tout qui a permis, avec l'aide de dump1090, de renvoyer les trames ads-b sur xastir.


Mise en garde importante : ne renvoyez pas les trames ads-b sur aprs.is, ce n'est pas fait pour ça même si certains ont déjà fait le pas avec les trames AIS pour les bateaux.


dimanche 13 août 2017

Gprédict et le FT817

Hier, on a testé la gestion de Gqrx depuis Gprédict, aujourd'hui, nous allons voir comment contrôler le FT817 via le CAT, toujours avec Gprédict et Hamlib.

Tout d'abors, s'assurer que l'on possède bien la librairie Hamlib ou l'installer par le biais de la commande suivante dans un terminal : 
$ sudo apt-get install libamlib-utils

Pour le contrôle du FT817, tout va passer par rigctld. A savoir que Hamlib dispose de rigctl ( contrôle du TRX ), rigctld ( contrôle du TRX via TCP ), rotctl ( commande de rotor ) et rotctld ( commande de rotor via TCP ).
La commande à utiliser pour rigctl, en utilisant un câble cat sera de la forme : 
$ rigctld -m [numéro du yaesu ou autre trx] -r [path du cat] -s [vitesse en bauds du cat] -t [port TCP utilisé] -v [sert à déterminer un travail en arrière plan ]
Afin de trouver notre numéro d'appareil : 
$ rigctld -l

samedi 12 août 2017

Contrôler Gqrx avec Gprédict

Pour la réception satellite, il fallait auparavant avoir du matériel sophistiqué permettant de décaler la fréquence en fonction de la position du satellite suite à son effet doppler, ou de jouer manuellement avec le vfo, ou encore de jouer avec les mémoires du trx .. simple quand on a besoin de travailler sur une voie unique vhf ou uhf, mais dès lors qu'il faut attaquer le transpondeur du sat, ou que l'on dispose d'un trx pour chaque bande, le sport devient beaucoup plus compliqué. 
Depuis l'avènement des dongles SDR, cela devient beaucoup plus pratique car ceux-ci sont entièrement pilotables via leur application de gestion. Gqrx permet d'être contrôllé à distance via la commande TCP sur le port par défaut qui est le 7356 et donc, d'être totalement pilotable par Gpredict.

Commençons par Gqrx

vendredi 4 août 2017

Installation de GNU radio

Il existe une multitude d'article expliquant les diverses méthodes d'installation de GNUradio, par exemple par  PyBombs avec l'excellent article de Fred ( F4EED)
ou celui de Jérôme (F4GMU)

J'ai opté, pour ma part, à une méthode plus directe et à jour, qui a marché à chaque fois. La démarche est simple et toutes les dépendances se trouvent alors installées au bon endroit, ce qui n'est pas le cas suivant certains scripts où il vous faudra vous armer de patience et de refaire les chemins d'accès manuellement.
Voici les étapes à lancer dans une fenêtre terminal

$ sudo apt-get update                   #on met à jour des dépôts disponibles
$ sudo apt-get dist-upgrade          #on met tous les paquets installés à jour
$ wget http://www.sbrac.org/files/build-gnuradio && chmod a+x ./build-gnuradio && ./build-gnuradio -o                                                                   #on lance le script d'installation de gnuradio

Ne vous inquiétez pas, il y en a pour un ..long.. moment ( 2h minimum ) mais il faut rester pas loin du pc car des choix de poursuite d'opération vous serons proposé ( en répondant Yes ou No ) 

Quand tout est terminé : 

$ sudo ldconfig                              #vérification et création des liens des bibliothèques

On redemarre son pc. Gnuradio est alors installé dans l'onglet 'Programmation' de votre menu.

Il faut disposer d'au moins 500Mo pour l'installation.


🔺🔺 ATTENTION, LA MAJ DE GNURADIO EN 3.11 PROVOQUE DES BUGS SUR GQRX, GR-AIRMODE, DUMP1090 🔺🔺

samedi 17 juin 2017

LuaRadio

Pour ceux qui se trouve confronté à un problème de configuration ou d'installation de GnuRadio, il existe une petite alternative légère et peu gourmande appelé LuaRadio. Pour l'instant, tout passe par de petits scripts codés par l'intermédiaire du language Lua. Il n'y a pas d'interface graphique avec des blocs à poser/déplacer comme dans GnuRadio et ceci pourra en rébuter plus d'un.
Avant toute chose, assurez-vous d'avoir votre clé rtlsdr configurée et connectée sur votre machine
$ rtl_test -t  
Cette commande devrait renvoyer un message du style :
Found 1 device(s):
  0:  Realtek, RTL2838UHIDIR, SN: 00000001

Using device 0: Generic RTL2832U OEM
Found Rafael Micro R820T tuner
Supported gain values (29): 0.0 0.9 1.4 2.7 3.7 7.7 8.7 12.5 14.4 15.7 16.6 19.7 20.7 22.9 25.4 28.0 29.7 32.8 33.8 36.4 37.2 38.6 40.2 42.1 43.4 43.9 44.5 48.0 49.6
[R82XX] PLL not locked!
Sampling at 2048000 S/s.
No E4000 tuner found, aborting
.

Si ce n'est pas le cas, il faudra installer votre clé : 
$ sudo apt-get install cmake build-essential git libusb-1.0-0-dev
$ git clone git://git.osmocom.org/rtl-sdr.git ( on récupère les sources : si git n'est pas installé, sudo make install git )
$ cd rtl-sdr ( on se place dans le répertoire crée)
$ mkdir build ( on crée le répertoire build )
$ cd build ( on se place dans le répertoire build )
$ cmake ../ -DINSTALL_UDEV_RULES=ON ( on crée la source en attribuant l'accès aux rtl à tous les utilisateurs : si cmake n'est pas installé,  $ sudo make install cmake )
$ make ( on la compile )
$ sudo make install ( on l'installe )

Une fois tout cela réalisé, on installe les pré-requis pour LuaRadio :
$ sudo apt-get install luajit libluajit-5.1-dev libfftw3-dev libvolk1-dev libpulse-dev gnuplot

Il faudra également la librairie liquid-dsp si vous ne l'avez pas encore : 
$ git clone git://github.com/jgaeddert/liquid-dsp.git 
$ cd liquid-dsp 
$ ./bootstrap.sh 
$ ./configure 
$ make 
$ sudo make install 
$ sudo ldconfig

 Passons à la dernière phase, la compilation et l'installation de LuaRadio : 
$ git clone https://github.com/vsergeev/luaradio.git
$ cd luaradio
$ cd embed
$ make
$ sudo make install

LuaRadio est à présent installé. Pour vérifier que tout va bien : 
$ luaradio --platform
Cette commande devrait vous retourner : 
luajit          LuaJIT 2.0.3
os              Linux
arch            x86
page size       4096
cpu count       4
cpu model       Intel(R) Core(TM) i5-3320M CPU @ 2.60GHz
features
    fftw3f      true
    volk        true
    liquid      true

 
Vérifiez bien que les 3 dernières lignes (fftw3f/volk/liquid) sont en "true". Dans le cas contraire, vous serez obligé d'installer la librairie manquante avec :
- pour fftw3f 
$ sudo apt-get install fftw3
- pour volk
$ git clone https://github.com/gnuradio/volk.git
$ cd volk
$ make
$ sudo make install

Pensez bien à redemarrer votre machine avant de continuer. Des scripts, en guise d'exemple, se trouve dans le répertoire /luaradio/examples. 
Prenons par exemple un récepteur FM traditionnel :
$ luaradio /luaradio/examples/rtlsdr_wbfm_mono.lua 107.7e6 
et vous écouterez alors autoroute info ;) avec une visualisation des tracés



La manière de lancer le script reste très simple, on lance luaradio, en prenant le script rtlsdr_wbfm_mono.lua  et en le calant sur la fréquence 107.7 Mhz ( Mhz=exposant6 ou sinon 107700000 ) 
vous trouverez encore un récepteur AM, SSB, pocsag, aprs, rds ... Pour avoir plus d'info sur les blocs employés et créer vos propres scripts, je vous invite à consulter le site de Vanya Sergeev ici : http://luaradio.io/examples/



samedi 18 mars 2017

FreeDV - Open source digital voice

Voici une façon simple et rapide d'installer la dernière version de FreeDV ( celle de la logithéque étant obsolète ), sous Linux. Il existe également des versions pour windows 32 ou 64 et mac ici : freedv.org

Tout d'abord, il nous faudra la distribution où se trouve FreeDV et sa clef de chiffrement, donc, dans un terminal, on tape : 

>wget http://repo.longlandclan.id.au/signkey.gpg
>sudo apt-key add signkey.gpg
>sudo add-apt-repository "deb http://repo.longlandclan.id.au/{DIST} {SUITE} main"
>sudo apt-get update

mercredi 8 mars 2017

Xastir et Direwolf

Des OMs m'ont fait remonter des difficultés à configurer AX25 afin de le faire fonctionner sans encombres avec Xastir.,des erreurs de configurations de ports apparaissant lors de mises à jour ou d'installation d'autres softs utilisant ax25.
Il existe heureusement une alternative à AX25 qui fonctionne, presque du premier coup, qui s'appelle DireWolf.
Pour les rageux des compilation et installation manuelle, il est possible de l'installer via la logithèque. Suivant certaines versions, celui-ci ne figure pas et il faudra passer par la moulinette en ouvrant une fenêtre terminal et en tapant ces petites commandes : 

dimanche 29 janvier 2017

Applications radioamateurs pour Linux

J'entends souvent dire que linux, c'est bien mais beaucoup de programmes font cruellement défaut, que rien n'est mieux que windows, beaucoup plus connu et utilisé par les radioamateurs .. bref, beaucoup regarde les distributions linux sans y prêter attention parce que les autres en disent pas que du bien ... 
Pourtant, il existe une multitude de programmes réalisés par et pour les radioamateurs que vous pourrez trouver par exemple ici : 


Bien sûr, certains logiciels sont un peu dépassés mais il y a tout pour pouvoir utiliser une distribution linux dans la station. 
Le minimum à avoir, et sans avoir à compiler, juste en prenant dans la logithèque, est à mon avis : 
  • FLDigi : Multimode bien connu pour le RTTY, CW, MFSK et plein d'autres à associer avec FLRig si vous voulez piloter votre TRX via FLDigi.
  • QSSTV : la dernière version fait le même travail qu'EasyPal mais en étant 60% moins gourmand en resource, réception SSTV traditionnelle et SSTV numérique.
  • VisualWSPR : comme son nom l'indique, si vous voulez tenter ce mode.
  • WSJT et WSJT-X : pour de la réception en MSK/FSK441, JT65
  • CQRLOG : un logbook à la sauce logger32 mais en mieux d'après moi. DXCluster intégré et configurable, Xplanet associé permettant de visualiser en temps réel les spots du cluster, pilotable via FLDigi, compatible HamQTH et QRZ.com
  • XASTIR : pour l'aprs avec toutes les commandes AX25 qui vont bien 
  • GPredict : Pour les prédictions de passages de sat à associer avec FLRig
Après, libre à vous d'installer Wine, l'émulateur de programmes windows, une fois configuré correctement, vous pourrez rajouter facilement :
  • JT65HF : en complément de WSJT par exemple
  • SpectrumLab : un magnifique "analyseur de spectre" entièrement paramétrable
  • HamRadio Deluxe : eh oui, il peut tourner sous linnux aussi 
Je pense qu'aujourd'hui, les distributions linux sont accessibles à tous, avec un minimum de volonté et qu'il faut arrêter de voir ces distributions comme réservées aux développeurs informatiques. Vous pouvez tester des distributions sans avoir à tout installer ( avec les Live CD ) ou l'utiliser en plus de votre système actuel. 
Pour en savoir plus sur linux : OpenClassRooms